Une nouvelle publication

Avec France Henri  avons publié l’ouvrage
Couverture Apprendre avec les technologies

Vous trouverez toutes les informations sur le site des PUF

Ainsi que des commentaires

Bonne lecture !

Premier colloque de didactique de l’informatique en 1988 déjà !

Les archives ont du bon ..

En 1988, j’avais la chance de participer au premier colloque de didactique de l’informatique en Paris. Les poceedings sont accessibles en ligned07couv1 !

Atelier RES@TICE DAKAR

Un atelier d’une semaine a été organisé  par http://www.resatice.org/ du 27 au 31 Octobre au Campus Virtuel de l’AUF à Dakar. J’a y ai participé en tant que formatrice.

L’objectif principal était de développer les compétences en méthodes de recherche de jeunses chercheurs en technologie de l’éducation.

Une plateforme moodle a été utilisée, elle reprend toutes les ressources utilisées.

Une communauté de pratique, un dispositif d’apprentissage au travail ?

Conférence donnée au cours de la journée d’étude de la FOPA sur le thème de l’apprentissage en situation de travail le 15 Novembre 2008.

une-communaute-de-pratiquedef1

Supporting participation and reification in Communities of Practices

Réalisée en collaboration avec Annick Rossier et Marie Lambert, cette communication présente les fondements théoriques, les principes de développement ainsi que de premiers résultats réalisés par l’équipe Did@cTIC dans le cadre du projet PALETTE.

Cette communication a été réalisée dans le cadre de la conférence du SIG 11 de l’association EARLI le 18 Août 2008 à l’Université de Fribourg.

Vous trouverez ici la présentation PPT.

Supporting participation in Communities of Practice

Understanding PLE as an Essential Component of the Learning Process

Authors:
France Henri, Télé-université/UQAM, Canada
Bernadette Charlier, Université de Fribourg, Switzerland
Freddy Limpens, Edelweiss, INRIA Sophia-Antipolis, France

Abstract:
This exploratory paper discusses the learning potential of PLE, not simply as a technological artefact but as an instrument of the learning process. It tries to identify the role of PLE in learning process and to point out the conditions to become more efficient learning instrument. Firstly, PLE should foster self-direction and reflexivity, and learning resources should be made available to the learner to support its metacognitive activity. Secondly, since PLE’s are more and more inter-connected thanks to online tools, they raise the same issues of knowledge exchange as for online communities: difficulties to connect resources and to exploit the data available. Sharing should be improved by developing solutions bridging personal annotations (personomies) with their collections (folksonomies) and more structured knowledge representations (ontologies). Thirdly, research results should be used by institutions to improve the process of learning and teaching, and the design of VLEs.

Présentation PPT et textehenricharlieredmedia3freddy1

henri-charlier-limpens-ed-media-1er-mai-08-vf

La scénarisation pédagogique dans tous ses débats…

Avec France Henri et Carmen Compte, Revue PROFETIC, Vol.2. 2007

Dans cette contribution, nous revenons sur la définition originelle du concept de scénarisation pour mieux comprendre l’évolution qu’il a subie. Ce faisant, nous soulevons certains éléments de problématique de la scénarisation selon trois perspectives : les potentialités de la scénarisation médiatique, l’intégration de la scénarisation dans la pratique pédagogique et l’énaction (perception-action) (Varela, 1989) du scénario par l’apprenant.

La recherche sur les forums de discussion en milieu éducatif : critères de qualité et qualité des pratiques

Avec France Henri et Daniel Peraya, revue STICEF, vol.14., 2007.

D’ordre méthodologique et théorique, cet article problématise la recherche sur les forums de discussion en contexte éducatif sous trois aspects caractéristiques: la diversité des approches disciplinaires, la complexité de l’objet étudié et l’adéquation incertaine des critères utilisés pour juger de la scientificité des recherches. Sur la base de cette problématisation, il ébauche  un cadre d’interprétation qui permette de différencier les recherches et de les juger selon des critères adaptés.

Transformation des regards sur la recherche en technologie de l’éducation

Le domaine de la technologie de l’éducation se construit sur la base de différentes disciplines et de cadres de référence relativement diversifiés : psychologie, pédagogie, théories de la communication, sociologie ou encore l’anthropologie, l’informatique et pour certains aspects encore l’ergonomie. Dès lors, le domaine de la technologie de l’éducation constitue peut-être ce que Meunier (1999) appelle une « interdiscipline » qui, à partir d’une grande diversité de disciplines de référence, analyse, avec des méthodes très différentes, ces objets hétérogènes que sont les « dispositifs médiatiques« , tout autant sémiotiques, culturels, que techniques.

Face à cette diversité et à la déjà longue histoire d’une interdiscipline que d’aucuns considèrent encore et toujours en émergence, les auteurs de cet ouvrage ont voulu faire le point afin de répondre ensemble mais en respectant les points de vue de chacun à quelques questions fondamentales. Comment faire dialoguer praticiens et chercheurs ?  Comment identifier, définir et analyser les objets ou les nouveaux objets d’étude spécifiques ? Comment articuler  la recherche en laboratoire et l’observation en contexte ?

Cet ouvrage s’adresse donc, en particulier, aux enseignants et aux chercheurs qui réfléchissent aux usages des technologies de l’éducation. Il leur offre les points de vue contrastés d’enseignants chercheurs issus de disciplines et de pratiques différentes et ouvre la voie vers la construction d’une discipline commune.

Bernadette Charlier et Daniel Peraya, De Boeck, 2007

Apprendre en présence et à distance : une définition des dispositifs hybrides

Distances et SavoirsARTICLE VOL 4/4 – 2006  – pp.469-496  – doi:10.3166/ds.4.469-496
TITRE

Apprendre en présence et à distance. Une définition des dispositifs hybrides

RÉSUMÉ

La formation supérieure universitaire initiale et continuée voit se développer depuis quelques années des dispositifs articulant à des degrés divers des phases de formation en présentiel et des phases de formation à distance, soutenues par un environnement technologique comme une plate-forme de formation. L’objet de cet article consiste en une tentative de définition de ces dispositifs dits « hybrides » pour en proposer des dimensions descriptives. Une grille d’analyse est ainsi détaillée et illustrée par deux cas contrastés. Par la suite, elle soutiendra la comparaison de dispositifs et la recherche de leurs effets.

ABSTRACT

Hybrid systems have emerged for a few years in the initial and continued higher education. They use a combination of face-to-face and remote phases, supported by a technological environment such as a learning platform. In this article we attempt to define these systems by proposing descriptive dimensions. A set of criteria is detailed and illustrated by two contrasting cases. Thereafter, it will support the comparison of hybrid systems and the study of their effects.

AUTEUR(S)

B.CHARLIER, N.DESCHRYVER, D.PERAYA

MOTS-CLÉS

formation supérieure, dispositif hybride, apprentissage, médiatisation,

KEYWORDS

higher education, hybrid system, learning, mediation, mediatisation.

LANGUE DE L’ARTICLE

Français

Catégories